Tribute to Bill Millin : sa dernière visite en Normandie

6 juin 2010

 

 

Bill Millin s'est éteint paisiblement le 18 août 2010, à l'hopital de Torbay, à l'âge de 88 ans. Il avait fait en 2003 un accident cardio-vasculaire, et depuis, vivait dans une maison de retraite médicalisée, à Dawlish, Devon. La plupart des journaux britanniques, Ouest-France et le New York Times, ont fait paraître une notice nécrologique. Bill n'aura pas eu le temps d'assister à l'inauguration de sa statue à Coleville-Montgomery.

La statue a été inaugurée à Coleville le 6 juin 2013. Les habitants de Coleville et les amis de Bill ont réussi à assurer presqu'entièrement par eux-mêmes le monument. Finalement, les choses ne vont pas si mal lorsque les citoyens prennent leurs affaires en main. Mais il faut faire vivre le Memorial. Pour contribuer, Association D Day Piper Bill Millin, Mairie, 3 Grand Rue, 14880 Colleville-Montgomery ou en ligne: http://www.ddaypiperbillmillin.com/

La mairie de Coleville Montgomery a désormais son propre site : http://www.colleville-montgomery.fr/

 

 
Cette année encore, Bill Millin était présent au concert donné en son honneur à Coleville-Montgomery dans une halle des sports qui ne parvenait pas à contenir toute l'assistance. Une fois encore, Bill Millin, le piper du D-Day, sans doute le plus célèbre piper de tous les temps, lui qui a rencontré tous les chefs d'Etat et les têtes couronnées, n'a pas hésité, en dépit de la fatigue du voyage, à répondre à l'invitation de cette petite commune du Calvados. Et cette année, pour la première fois, le concert de Coleville-Montgomery avait les honneurs de TF1.
 
Serge Athenour, Pipe Major du Mary Queen of Scotts Pipe Band
 
 
 
 
De nombreux musiciens s'étaient joints au Mary Queen of Scotts Pipe Band, et même un piper venu de Chicago.
 
On remarquait la présence de femmes parmi les pipers, et si c'est inattendu en France, les Girl Pipers ne sont pas un phénomène récent, puisque la première formation féminime a vu le jour à Dagenham en 1930.
 
 
 
 
 
Amazing Grace, how sweet the sound

L'association Bill Millin D Day Piper vendait sur son stand la version française du livre de Bill Millin, dans une édition de 1994 jusqu'à présent introuvable en librairie. La version originale en anglais, intitulée Invasion, parue pour la première fois en 1991, est actuellement indisponible mais devrait bientôt être rééditée (actuellement, les exemplaires d'occasion, devenus très rares, se négocient à prix d'or).

Pendant ce temps, à Pegasus Brige, une foule largement britannique, se pressait au Mémorial, à la terrasse du café Gondrée, et aux Planneurs. Les marchands vendaient la bimbeloterie habituelle, parfois d'un goût douteux.

Les collectionneurs de véhicules militaires étaient là, tantôt en civils, tantôt en uniformes d'époque. Chacun fait comme il l'entend, mais je me sentirais un peu gêné, ainsi déguisé, face à un Ancien du 6 juin 44.

La fête est finie. Cette splendide Lagonda, que l'on a vue à Pegasus Bridge, est en attente d'embarquement à Ouistreham.

 

A très bientôt, mais malheureusement, sans Bill, pour les prochains concerts

Vient de paraître (mai 2014): Montgomery, l'artiste des batailles, par Antoine Capet