Le bombardement du triage de Sotteville 1
19 avril 1944
 

Ces pages ont été réalisées à partir des recherches de Daniel Rose, qui a publié par la suite :
19 avril 1944 : Le martyre de Sotteville, Rouen et la région / Paul Le Trevier & Daniel Rose.- Comever.
ISBN 2-9522138-0-1

La gare de triage de Sotteville était un objectif prioritaire. Sa destruction faisait partie de la préparation du débarquement. La RAF a bien accompli sa mission, mais les résultats ont été assez loin des espérances : destruction très partielle du triage, et nombreuses victimes dans la population.

Le vent aurait-il pu faire dériver les marqueurs (target indicators) ? Dans la nuit du 18 au 19 avril 1944, le temps était clair et la vitesse du vent ne dépassait pas 20 Km/h. La RAF a bombardé trop au nord, déversant une bonne partie des bombes (1524 tonnes au total) sur l'agglomération et non sur les voies.

Les nuages (taches sombres) masquent en partie la gare de triage, qui a subi des dégats dont on aurait pu espérer qu'ils fussent plus importants. En revanche, les zones d'habitation, au nord, ont été durement sévèrement touchées (voir les lotissements en haut et à droite de l'image).

L'agrandissement montre les cratères des bombes dans la zone pavillonnaire : 1800 maisons ont été détruites, 561 habitants ont péri.

Sotteville p.2, Sotteville p.3.

l'Angleterre en guerre Index